A Rouko

SANTÉ

Le C.S.P.S. (Centre de Santé et de Promotion Sociale) est l’unique centre médical de Rouko, à ce jour, pour plus de 20 000 habitants. Il est dirigé par un major (infirmier en chef). C’est un centre de soins et de vaccinations qui enregistre environ 12 000 consultations par an ! On y trouve une maternité, dirigée par une « matrone » qui assure plus de 1000 accouchements par an.

santé - équipe de soignants reçoit le laterielLes délégations apportent à chacune de leurs visites des équipements et matériels de soin. À titre d’information, en 2018, nous avons acheminé sur Rouko :

  • 2 tensiomètres électroniques et 2 thermomètres électroniques,
  • 2 pèses personne et un pèse bébé,
  • 1 boite de petite chirurgie,
  • 3 blouses blanches,
  • 27 boites de compresse, 14 boites de pansement, 30 bandes, 5 boites de gants vinyle,
  • 134 sets de perfusion, 17 sets badigeon, 7 mèches,
  • Flacons de Bétadine,
  • Plusieurs paquets de pastilles javel.

Des médicaments « de base » sont également remis au major (paracétamol, antispasmodique, …).santé - apport de materiel

Les premières interventions ont porté sur l’hygiène et la propreté des lieux.

C’est ainsi que nous avons, dans un premier temps, financé la clôture du C.S.P.S. (2011) afin d’éviter que les animaux domestiques (ânes, moutons, …) n’entrent dans les lieux.

Nous avons travaillé, avec le personnel du centre, sur l’entretien des locaux et de son environnement qui a débouché sur le financement d’un incinérateur (2014) destiné à brûler les différents résidus (compresses et autres).

L’année 2017 a vu l’installation d’une véritable table d’accouchement (la table d’origine était en béton…) et la rénovation de la salle d’accouchement et celle de post accouchement : les bénévoles ont « joué du pinceau » pour repeindre les locaux et décorer les murs afin de rendre les lieux plus agréables ! Ce chantier sera poursuivi chaque année !

CULTURE ET ÉDUCATION

LA MAISON DES ASSOCIATIONS (construite en 2013)

La première étape a consisté à construire un lieu capable d’accueillir les activités que nous avions décidé de mettre en place, et par la même occasion de recevoir dans des conditions décentes les délégations qui viennent à Rouko (03_Newsletter 03-2012).
Nous avons choisi de réaliser « La Maison des Associations » selon la technique des « voûtes nubiennes » qui permet de construire avec un outillage basique, des matériaux locaux et des compétences techniques simples des habitations aux toitures voûtées. Cette construction comprend une bibliothèque et une salle de réunion ainsi qu’un lieu de vie (07_Newsletter 02-2013).


LA BIBLIOTHÈQUE (ouverte en 2014)

Pour son ouverture, nous avons fait venir un conteneur de livres (11_Newsletter 02-2014).

Chaque délégation apporte également des livres en fonction des demandes des bibliothécaires. Ceux-ci, au nombre de deux que l’Association rémunère, animent ce lieu au-delà de la simple gestion de prêt, en assurant des fonctions de « répétiteurs » auprès des enfants. Il faut noter que l’accès à la bibliothèque est entièrement gratuit. Nos partenariats avec le collège et les équipes d’enseignants du lycée, amènent de plus en plus de jeunes à fréquenter les lieux.


LES ÉCOLES

La commune de Rouko compte (à dater de 2018) quinze écoles primaires. Leur équipement est souvent sommaire et nos programmes d’action en tiennent compte (06_Newsletter 12-2012).

Nous avons répondu à des urgences, en particulier en rénovant un certain nombre de tableaux dans les classes. Ce besoin qui peut paraître « basique » est, en effet, seul « moyen visuel », il demeure indispensable au bon exercice de l’apprentissage.

Nous avons conduit la réalisation de l’électrification par panneaux solaires dans 11 écoles primaires (les autres étant déjà équipées). L’équipement comprend par école : un panneau solaire, une batterie, un régulateur et un convertisseur, 5 points lumineux (dont un dans le bureau du Directeur… quand il existe) et deux prises de courant. Ceci permet aux élèves de l’école de travailler le soir. Cette possibilité est ouverte aux collégiens et lycéens du quartier. Il faut noter également que grâce à cet équipement, les enseignants de la classe du Certificat d’Étude, organisent des cours intensifs en soirée sur 2 semaines, permettant ainsi à Rouko d’avoir des résultats parmi les meilleurs du BAM.

Depuis 2017, notre association (MSAI-Rouko) a, après réception des travaux d’électrification, transférer la propriété des équipements à la Mairie de Rouko.

En accord avec l’Inspecteur de l’enseignement primaire et les enseignants, a été lancée sur 2017-2018 une opération « École la plus propre ». Cette action de sensibilisation visait à inciter les élèves à prendre soin de leur école : nettoyage des classes et de la cour, « décoration »… MSAI-Rouko a donné des moyens financiers pour l’achat de balais, peinture…

En 2018, pour la première fois, MSAI-Rouko a financé l’achat de 75 tables-bancs pour les écoles primaires. Devant l’enthousiasme de tous, cette action se renouvellera en 2019.


BISSANGO, LE PRÉ-SCOLAIRE

BISSONGO est une structure pré-scolaire qui accueille les enfants âgés de trois à six ans. Elle comporte un bâtiment, une « cantine » et des latrines ainsi qu’une aire de jeux (5 000 m² environ).

L’association qui en assurait l’animation s’est retirée en 2016, menaçant ainsi le centre de fermeture. Nous sommes intervenus en urgence en 2017 pour en maintenir le fonctionnement.

Cette action a été reconduite. De plus, en 2018, nous avons attribué une aide d’urgence afin de permettre l’achat de vivres pour la cantine des enfants.


EN ROUTE VERS LE LYCÉE

Les deux collèges de Rouko et le lycée (ouvert en 2014) comptent environ 950 élèves et un lycée ouvert en 2014. Des jeunes ayant les potentialités de continuer ne le peuvent, pas faute de moyens financiers. La scolarité, en effet, est payante ; de plus, il faut ajouter des frais d’uniforme et de repas en raison de la distance géographique qui oblige les élèves à déjeuner sur place, quand ils en ont les moyens (12_Newsletter 04-2014).

Nous avons décidé de parrainer 8 élèves par an afin de les conduire jusqu’au bac ; l’action a débuté en 2015 (13_Newsletter 06 – 2014).

En 2018, nous avons choisi une autre forme d’aide, en concertation avec la Direction du lycée et l’équipe enseignante. Désormais, l’accompagnement se fera au niveau collectif et non plus individuel. Cet appui se fera au niveau de l’ensemble des élèves de la classe de terminale. Elle se concrétisera par :

  • La dotation en tables/bancs (déjà 25 en 2018 et sera poursuivie),
  • La prise en charge financière de l’achat de livres recommandés pour les épreuves du bac,
  • Le financement de cours de soutien pour l’ensemble de la classe dans les disciplines fondamentales de terminale (Math, SVT, Physique/Chimie).

Par ailleurs, nous avons doté le lycée de matériel sportif (chronomètre, poids, ballons, …).

JARDIN PÉDAGOGIQUE ET NUTRITIF

Ce type de jardin, implanté en lien avec une école primaire, a un objectif pédagogique : celui de faire découvrir le maraîchage qui est assez peu développé sur Rouko, et nutritif puisqu’il est destiné à produire des légumes frais pour les repas des enfants en particulier à la cantine permettant ainsi d’améliorer la variété des menus des enfants. Intérêt économique également puisque la vente des excédents doit permettre de dégager un revenu qui financera d’autres besoins.

En 2017, nous avons donc décidé d’entreprendre, la construction d’un tel jardin sur le terrain de l’Ecole Saint Antoine de Rouko-centre. Cela s’est avéré un succès puisque les autorités ont décidé de doubler le jardin. En 2018, c’est au tour de l’Ecole de Rilgo de bénéficier de ce coup de pouce de MSAI-Rouko. En effet, notre association finance la création du jardin, la liaison avec les points d’eau ainsi que les semences.

La très forte implication des Directeurs des écoles, des équipes enseignantes, des élèves et de leurs parents ainsi que des services de l’agriculture du BAM a constitué un gage de réussite. 2019 verra une autre école se doter d’un jardin pédagogique et nutritif.

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE

Depuis 2018, nous avons décidé de mettre un nouveau volet à notre programme d’action ; celui du développement économique par l’appui à des projets dans le domaine de l’élevage ou de l’agriculture. Nous avons donc choisi d’accompagner deux groupements de femmes :

  • L’une pour l’élevage de volaille : financement de 7 poules et d’un coq, des nourritures (sacs de maïs, contribution à l’achat des vaccins, et fourniture de « fours artisanaux » pour réchauffer les jeunes poussins) 10 femmes ont été bénéficiaires.
  • L’autre pour l’élevage de porcs : construction de porcheries, financement de la nourriture et dotation pour les vaccinations. 21 femmes ont été bénéficiaires dont certaines de confession musulmane ont reçu de la nourriture pour des moutons et de chèvres.

Retour fil d’actualité : retour